Un peu d'histoire

Un peu d'histoire

{qluetip title=[Armoiries de Silly-sur-Nied] element=[span]}Armes de la famille Lallouette, du Parlement de Metz, qui possédait en partie la seigneurie au XVIIème siècle (Extrait du livre « Silly sur Nied (1005 - 1940) » de Gilbert FEHR - Groupe « Histoire des Villages » du syndicat d'initiative de Courcelles-Chaussy){/qluetip}

Il existe deux possibilités pour expliquer l'origine du nom de Silly sur Nied :

  • Il peut s'agir du mot latin cellarium qui signifie les celliers (hypothèse la plus probable).
  • Il peut s'agir d'un nom d'homme gallo-romain, Cellarius, suivi du suffixe –acum qui signifie demeure.

Silly apparaît dans les textes pour la première fois sous le nom latin de Celeiris dans une charte de l'an 1005. Dans cette charte, le roi Henri II de Germanie confirme la fondation de l'abbaye bénédictine de Neufmoustier (ou Neumünster). Des biens fonciers de Silly font partie de la donation de Henri II à cette abbaye.

L'abbaye est dissoute en 1576 et la moitié de la seigneurie de Silly est attribuée par le pape Paul V en 1617 à la Commanderie du Petit Saint Jean de Jérusalem à Metz (Ordre de Malte).

Silly, son église et son château en 1752 Au XVIIIème siècle, le ban de Silly est morcelé en de nombreuses possessions (Ordre de Malte, abbaye St-Arnould de Metz, collège des jésuites de Metz …).

En 1806, la route impériale N°4 qui relie Paris à Mayence fait l'objet d'importants travaux à la demande de l'empereur Napoléon en raison de son importance stratégique. Elle est devenue aujourd'hui la RD603 qui passe à Landremont.

Entre 1814 et 1816, Silly est à plusieurs reprises occupée par les troupes coalisées contre Napoléon, en particulier des cosaques russes.

Le château (ou maison forte) de Silly, mentionné dès 1404 - et encore visible sur des plans datant de 1752 - est remplacé par une résidence en 1828.

La population de Silly atteint son apogée en 1855 avec 467 habitants. A partir de cette date son déclin s'amorce très rapidement ; en 1867 elle n'est plus que de 382 habitants.

Silly-sur-Nied en 1886


Le 13 août 1870 l'armée allemande, profitant de la retraite du maréchal Bazaine, occupe la vallée de la Nied. Elle traverse la Nied à Pont-à-Chaussy, cantonne pour partie à Landremont et attaque les troupes françaises le 14 août entre Borny et Colombey. La bataille fera plus de 8.000 morts en 5 heures.

Avec la défaite française de 1870, une partie de la Lorraine et l'Alsace sont annexées au nouvel empire germanique. La population déserte Silly pour se réfugier en France. Le village ne compte plus que 289 habitants en 1873. A partir de 1877 le village est rebaptisé en Sillers.

Une mairie-école est construite entre 1887 et 1891 ainsi qu'un nouveau presbytère.

La guerre 1914-1918 épargne le village qui ne se trouve pas sur le théâtre des opérations et ne comptera « que » 7 victimes.

En juin 1940 le territoire est de nouveau occupé par l'armée allemande et en novembre 1940 plus de 80 habitants de Silly sont expulsés vers la zone libre (essentiellement en Dordogne). Ils ne retourneront au village qu'au printemps 1945

Commune de Silly-sur-Nied

Copyright © 2010-2017
Tous droits réservés

Mis à jour le 24 septembre 2017

Vous êtes ici : Accueil > La commune > Un peu d'histoire
Vous êtes ici : Accueil > La commune > Un peu d'histoire